Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

du temps, un certain degré de liberté, des fuseaux horaires et des parallèles

19 Sep

Tokyo (35°N / GMT+9)

Publié par Ritta & Guillaume  - Catégories :  #asia, #diary

On espérait gagner l'archipel par la mer finalement ce sera l'avion, la faute à quelques complications pour le visa de Ritta - en réalité une véritable mise à l'épreuve. Il aura fallu une motivation sans faille pour décrocher le précieux sésame. Après deux heures de vol on débarque dans le pays des toilettes qui parlent, chauffent les fesses et font plein d'autres chose qui ne se racontent pas, dans la patrie des pailles télescopiques, des "Capsul hotel" et du Kimono, le temple du manga et des jeux vidéos. Un cocktail culturel sur-vitaminé mélange de traditions centenaires et d'univers virtuels fantasmés. Une mégapole surpeuplée qui plonge plus qu'ailleurs l'individu dans l'anonymat. La plus grande ville du monde, 38 millions d'habitants timides et disciplinés.

Dans le train à la descente de l'avion des sons inaudibles sortant du haut-parleur, on a vainement tenté des associations avec les noms pourtant traduits en alphabet Romain sur l'énigmatique plan de ligne. Pas concluant. Sans trop comprendre comment on a atteint notre destination, avec l'aide d'un public qui ne communiquait qu'en langage corporel et à force de répéter un peu à la manière d'autistes le nom des stations. Un peu sonné après cette première expérience on découvre notre cabine dans un "capsul hotel", le pyjama kimono qui fait partie du package, les casiers et la salle de bain commune avec ses douches assises, les petits tabourets, le sauna et son jacuzzi. Puis on est sorti diner dans un bar à sushi avec tapis roulant au centre commercial voisin. Nos premières heures au Japon, on n'avait pourtant rien fait d'autre que rejoindre l’hôtel et manger mais c'était déjà une aventure, une journée en terre inconnue.

La liste des bizarreries japonaises est sans fin; des bars à chats aux Sumos en vélo, ces looks déjantés et les robes à fleur "tribute to Sara Hingles", des serveuses en tenue d'écolières pour homme d'affaire, des rayons hentai sur plusieurs étages, les salles de pachinko complètement psychédéliques ... on est sur une autre planète. Il y a aussi la foule, dans une densité jusqu'à maintenant inconnue, une marée humaine qui inonde les rues à peine le feu passé au rouge et sous la pluie, le ballet hypnotique des parapluies de Shibuya. Le Japon est un fantasme d'occidental, un mystère insondable qu'on ne fait qu'effleurer mais au delà de la carte postale on ressent parfois son coté obscur, sa solitude polie et soumise.

Une dizaine de jours à Tokyo c'est juste le temps d'une mise en bouche, goûter aux saveurs et à l'essence du Japon, une galerie de clichés qu'on vient admirer et à l'autre bout de la planète l'exotisme raffiné de l'extrême orient. Comme pour les estampes ou les calligraphies il y a le souci du détail et une implication qui transforme toute discipline en Art, de la préparation d'une soupe à la taille des bonsaïs.

On se souviendra de nos trajets en train, de leurs incertitudes et de quelques ratés. D'un spectacle de Taishû engeki - le théâtre populaire au Japon, salle bondée de Tokyoïtes plus deux étrangers. Nous. Des hommes travestis qui dansent avec la grâce d'une geisha et un public en admiration qui glisse des billets de 10000¥ dans leur kimono. Il y aura une journée de pèlerinage à la Mecque du manga - le musée Ghibli, l'expérience de salles de jeux d'arcade et du Purikura - le photomaton kitch japonais. Il y aura aussi la rencontre éphémère d'un samouraï des temps modernes, la cinquantaine, costume japonais en laine avec pantalon large et veste courte assortie. Un inconnu qui m'a porté secours sous une pluie battante au milieu d'un torrent de passants et qui n'a pas hésité à détruire son parapluie pour récupérer le cache de mon appareil photo. Il a repris son chemin alors que je m'inclinai comme un pivert dans une frénésie d'arigatô. Pour finir il y a la découverte de l'Isakaya, le bistrot japonais et son ambiance populaire. Un dernier repas en guise d'adieux, aux milieux des habitués qui s'amusent de notre présence insolite. On file ensuite chercher nos bagages avant de prendre le chemin de l'aéroport, dernier trajet en train et encore un parcours chaotique jusqu'à notre destination.

Dernière série photographique du triptyque Japonais.

Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III
Tokyo Part III

Tokyo Part III

Commenter cet article
S
You learn about your body and which lifestyle habits foster balanced health, versus which habits derail health. But you also learn something else. You learn about yourself as a person, how you face challenges, and which obstacles are blocking your road to health. The journey toward health involves more than regimens for diet, exercise, and sleep.
Répondre
C
There is absolutely no question that house cleaning is quite hard to keep up with. You can get numerous those who are quite effective in checking up on the basics and simply washing pots and pans and clothes using a continual basis and since needed. A lot more involved in addition to unseen items of dusting in addition to deep cleaning can quickly become neglected after some time.
Répondre
P
J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter. <br /> <br /> Cordialement
Répondre

À propos

du temps, un certain degré de liberté, des fuseaux horaires et des parallèles